Sélectionner une page

La maladie respiratoire qu’est la bronchiolite touche la plupart des enfants, du moins, ceux qui ont moins de deux ans. Un virus respiratoire, nommé syncytial, est à l’origine de cette complication. Il attaque les petites bronches, ce qui fait que le sujet n’arrive plus à respirer correctement. Il n’avale presque rien et ne dort plus comme d’habitude.

Une épidémie de bronchiolite affecte les bébés de toutes les régions de France

Santé du bébé : une épidémie de bronchiolite en France

À l’heure actuelle, l’épidémie de bronchiolite s’étend dans toutes les régions de France, à l’exception de la Corse. On a constaté une augmentation considérable du nombre de patients, par rapport à l’année dernière. En effet, cette infection respiratoire a frappé des milliers de nourrissons depuis la dernière semaine du novembre. Les victimes ne cessent d’augmenter depuis le début du mois de décembre. Bon nombre d’enfants ont été amenés aux urgences, en raison des crises dues à cette maladie. Près de 2/3 d’entre eux ne sont pas tout de suite rentré chez eux, mais nécessitaient une surveillance à l’hôpital. Face à cette situation, les parents s’inquiètent de plus en plus pour le sort de leur bébé.

Va-t-il s’en sortir ? Y a-t-il assez de médecins pour s’occuper convenablement de chacun de ces nourrissons? Les médicaments et dispositifs médicaux sont-ils suffisamment abondants pour tous les soigner ? Ce sont les questions qu’une personne au bon réflexe se pose. Il faut tout de même comprendre que si un seul de ces éléments manque, certains patients ne pourront pas recevoir le soin dont ils ont besoin. À ce stade, les gens cèderont vite à la panique, y compris ceux dont les enfants n’ont pas encore été touchés. Néanmoins, la Santé publique de France nous rassure en disant que le pic de l’épidémie n’est pas encore atteint. Cela dit, il faut attendre davantage la phase descendante pour pouvoir le confirmer.

Quels sont les signes de la bronchiolite ?

En général, la bronchiolite se présente sous forme de rhume anodin, rien de plus normal, dans un premier temps. Ceci peut être accompagné d’une petite fièvre, suivi d’un toussotement sec. Puis, le cas s’aggrave rapidement, c’est à ce moment-là que le bébé commence à avoir une difficulté à respirer. Ses voies respiratoires seront obstruées, c’est pourquoi il ne pourra plus s’alimenter correctement. Au fur et à mesure que le stade de l’épidémie évolue, le bébé aura de plus en plus de mal à trouver le sommeil. Aussi, la toux sèche devient grasse tandis que la gêne respiratoire s’amplifie. Voilà que le bébé commence à se fatiguer très vite.

À titre d’information, le virus syncytial occasionne l’encombrement des bronchioles, ce qui favorise la difficulté respiratoire et la fatigue chez le sujet en question. Son système immunitaire s’affaiblit aussi rapidement, de manière à ne plus pouvoir le défendre face à d’autres maladies. D’ailleurs, chez les nourrissons de moins d’un an, le cas est encore plus grave. Leur système immunitaire est tout neuf et encore faible. Ce qui fait que le virus peut s’infiltrer au plus profond de leurs voies respiratoires, et atteint leurs petites bronches. Il faut donc réagir au plus vite en allant chez le médecin.

Comment réagir face à la maladie ?

À cet effet, la première chose à faire dès le début de la maladie, c’est de consulter un médecin. Plus tôt vous opérez, plus vite votre enfant sera hors de danger. En outre, il y aura de fortes chances qu’il ne soit pas hospitalisé. Mais encore faut-il bien choisir l’intervenant. Cela dit, vous ne devez pas confier votre bébé à n’importe quel docteur. Préférez un pédiatre, c’est le praticien le mieux placé pour traiter spécifiquement les maladies qui affectent les enfants. Qu’importe le cas, il saura proposer un traitement favorable. La prise en charge d’un enfant atteint d’une bronchiolite commence par le diagnostic de son système respiratoire. Le professionnel de la santé chargé de la mission se met à l’écoute de sa respiration pour pouvoir prescrire un traitement médicamenteux adapté par la suite.

Étant donné que cette infection s’attaque au système immunitaire des nourrissons, d’autres maladies sont susceptibles de s’attiser. Toutefois, le médecin s’en occupera par la même occasion. Une fois à la maison, tâchez d’apporter le plus grand soulagement à votre bébé en désencombrant son nez. Pour ce faire, servez-vous d’une mouche-bébé propre et d’un sérum physiologique. Dans le cas échéant, c’est-à-dire si la bronchiolite persiste, n’hésitez pas à consulter un kinésithérapeute. Ce dernier fera en sorte d’éliminer les sécrétions à travers des gestes précis sur la cage thoracique de l’enfant, ainsi que son abdomen.